« Entre-deux | Accueil | Un journal écossais »

23 décembre 2005

Commentaires

gilda

C'est grâce à ce sage précepte (raison de plus pour ne pas se presser) qu'elle a été la première (ou : une des, je m'en voudrais de mettre une exclusivité si elle n'y est pas) à comprendre que quelque chose était pourri au tribunal d'Outreau (ou de Saint Omer).
Je suis contente que tu en parles,
mais tu le sais.
C'est vrai que cet article dont à cause de la couv j'avais craint une récup marketing ou médiatique est assez tout sauf ça.

J'ai aussi aimé ce qu'elle dit du comité de soutien et qui me conforte dans le choix que j'ai fait de rester dans l'ombre quand nous nous sommes croisées.
(quelqu'un d'autre revu à l'automne m'avait dit un truc qui indirectement m'avait mis le doute comme quoi ma discrétion aurait pu être perçue comme de l'impolitesse où quelque chose du genre ; alors que mon idée à moi était elle ne m'a rien demandé, personne d'ailleurs ne m'a rien demandé, donc une fois l'objectif atteint je reprends mon chemin plutôt que d'encombrer)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Roses des sables 2005

  • Rose10
    Fin octobre, un rallye automobile féminin reposant sur l'orientation (carte, boussole et road-book, les GPS sont interdits) dans le sud marocain. Valouchka et moi sommes dans la voiture rouge numéro 36.