« Joies de la vie communautaire | Accueil | Safe Place »

11 janvier 2006

Commentaires

gilda

A la réflexion, peut-être qu'il faut attendre de ne plus être dedans, que du temps soit un peu passé pour infuser ce qui bouscule.
(et je dis ça alors que je me rends bien compte qu'au contraire ça peut aider de tout jeter dans les mots tout de suite, mais pas toujours (oh là là, c'est compliqué)).

Ces dernières années où des enchaînements de misères et malheurs ont un peu déformé ma façon de voir les choses, combien de fois n'ai-je pas eu des dialogues du genre que tu rapportes (mais en moins marrant, ça donnerait plutôt :

collègue : - Au fait, j'ai eu des nouvelles d'Eliane.
moi : - Qu'est-ce qui lui est arrivé ? (ton de qui s'attend à la prochaine catastrophe)
collègue : - Oh rien, enfin si, elle se marie le mois prochain. ).
J'en connais même qui à présent dés qu'ils me croisent, prennent les devants : "Je vais bien, ne t'en fais pas" (VPJ ;-) ) .

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Roses des sables 2005

  • Rose10
    Fin octobre, un rallye automobile féminin reposant sur l'orientation (carte, boussole et road-book, les GPS sont interdits) dans le sud marocain. Valouchka et moi sommes dans la voiture rouge numéro 36.