« La quille ! | Accueil | Vous prendrez bien un peu de tricot ? »

08 juin 2007

Commentaires

Milky

Courage ! Pour la poussette : achète-la d'occase, genre ebay ou cash converters : typique le genre de trucs à durée de vie limitée dans un foyer...
(on ne voit peut-être pas les deux mais au moins un pied survivant, là sur ta photo, au fond...)
et puis songe à la chance que tu as d'être en presque congés tandis que d'autres servent des cafés à des cons qui disent pas bonjour !...

gilda

Allez je fais ma vieille (en plus que ce soir je viens de me prendre 25 ans dans les dents, autant qu'ils servent à quelqu'un).
Dans l'ordre :

- surtout facture dés que possible, tu es dans une période où il faut le moins possible en remettre au lendemain surtout pour faire rentrer de la thune (y aura besoin) ;

- si tu pouvais ne pas éteindre l'ordinateur pour le blog ce serait bien ;

- poussette : en ville éviter les trucs trop gros et inutilisables. On avait eu (cadeau ? prêt ? je ne sais plus) un splendide landau (pour Etienne) et qui n'a presque pas servi en revanche a fait grand usage un "maxi cosi" (le nom a dû changer depuis mais le concept toujours exister) qui consistait en un pannier qui faisait siège auto et se fixait sur une base de poussette cane. Génial : pas obligé de réveiller le bébé quand on arrive quelque part en voiture. La poussette canne sert de poussette ensuite. En revanche pour ce type de matos combiné je déconseillerai l'occase : les meilleurs modèles sont tellement pratiques qu'en un gosse on les use.


- les cartons je te dis : du moment qu'il y a la place pour un berceau, le reste peut attendre que bébé commence à crapahuter, laisse-les partouzer en paix, c'est le printemps après tout (nb. : un bébé se fout pas mal de si sa chambre elle est bien décorée ou pas, c'est seulement à l'âge de tout attraper pour mettre à la bouche qu'il faut faire très gaffe au rangement, ça te laisse l'été pour peu à peu t'y coller ; à condition de dénicher un porte-bébé où l'enfant fait face à son parent (contrairement à cette étrange mode actuelle qui expose les petits à tous les vents et semble dire regardez comme il est beau), il y a plein de petites choses qu'on peut faire dans une maison tout en le portant et ça les berce et généralement ils ont l'air heureux ;

- crèche : prennez rendez-vous avec le ou là conseiller/ère municipal en charge de ce secteur (selon les mairies) ; allez-y d'abord un des deux et si ça marche toujours pas l'autre. Expliquez que vous avez des boulots de journalistes (c'est quand même plus élégants) prenants, que vous venez d'arriver à Coince the Queen que sinon vous auriez fait les inscriptions bien avant, pourquoi vous préférez la crèche à un autre mode de garde, que tu bosses sur les jités de Jolietélé (style genre), bref des tas de bonnes raisons de ne pas vous dire non ; il arrive parfois de petits miracles à J - 5 (ce fut mon cas pour Etienne) ; il est recommandé d'éviter les solutions familiales (sauf cas de force majeure) c'est source de conflits plus ou moins larvés à n'en plus finir avec parfois un bel effet retard.
Ne pas mégoter sur la table à langer : on y passe plein de temps. Bien faire gaffe à sa hauteur selon un mystérieux algorithme taille du papa taille de la maman et pas trop haut non plus (sinon danger) ; par manque de place on avait opté pour une solution baignoire à bébé qui se pose sur celle des grands avec un couvercle qui se rabat et fait table à langer. C'était pas si mal. Plus grands on avait récupéré d'une de mes cousines une simple planche en contreplaqué qu'elle avait moletonné et qui se fixait à un bureau quelconque. Impératif : une table à langer doit être facile à bien nettoyer.
Les petits pyjamas t'inquiète tu verras vite et bien à l'usage. C'est d'une bonne machine à laver le linge dont vous aurez le plus besoin et effectivement d'un frigo qui ne fait pas de blagues. J'ai peut-être quelque part une splendide turbulette état presque neuf (pour Etienne, bébé d'été avait peu servi).
- pour l'accouchement je peux pas t'aider, j'étais (comme dab) persuadée que j'allais mourir demain donc à peine plus en accouchant qu'en accomplissant autre chose. J'étais juste motivée pour que les bébés atterrissent vivants. Ça a marché. Ils étaient l'un comme l'autre de fort bonne volonté. Te dire qu'en France et en grande ville, on est quand même pas si mal lotis en terme de tout ce qu'il faut pour aider. Et puis sans hésiter (j'ai fait l'étude comparative sur deux cas :-) ) vive la péridurale.
Prévoir à tout hasard une bouée (simple) pour après (dans la série trucs tout cons mais qui aident bien).
Si possible éviter d'aller seule à l'heure des pièces de 5 francs. J'ai tendance à recommander le papa, ça l'aide pour après, mais des tas de papas ne l'entendent pas de cette oreille et ça se conçoit.
- je crois qu'à la fin des grossesses je dormais tout le temps parce que mal et donc sans récupération efficace. Il est très difficile de dormir quand notre hôte est en plein réveil, par exemple. En revanche je n'étais pas vraiment consciente non plus, c'était une sorte d'état létargico-méditatif intermédiaire.
- les pieds ne disparaissent pas complètement, je te rassure. Si on ne fait rien de spécial, une reprise de sport doux après avoir fini d'allaiter par exemple, et puis les séances de kiné post-naissance (elles sont utiles) et pas de régime particulier, au bout d'une année on rentre naturellement dans ses vêtements d'avant. Se sentir pareille de tout l'intérieur, pour moi avait pris davantage de temps. Bizarrement davantage côté organisation respiratoire que là où l'on penserait en premier lieu. En fait je n'étais pas très heureuse enceintre (je ne fais pas partie des femmes qui ressentent cet état comme une plénitude) en revanche je m'étais fort bien habituée à respirer à deux (pas trouvé d'explication rationnelle à ce jour) ;

Allez, t'inquiète pas tant, laisse faire la vie, elle sait.
(et la perfection elle ne connaît pas)

d'autres questions ? :-)

Milky

Bon évidemment, moi en pauvre nullipare, à côté de Gilda pour les conseils, je ne fais pas le poids !
(sauf que peut-être que tu auras la chance de tomber sur un modèle qui ne met pas tout à la bouche, mon neveu était comme ça)

Stefanie

Nous on a eu une place en crèche grâce au prénom de notre bébé. En règle général l'octroi des places est assez irrationnel. Et ne dites pas que vous êtes journalistes surtout : ils pensent que les journalistes ont des horaires souples et un salaire confortable. Deux bonnes raisons pour vous refuser une place. Croyez-moi j'ai testé les crèches du neuf quatre...

Stefanie

Bah tiens demande tout simplement à Patatra de te raconter les crèches locales...
Allez sur ce je retourne à la plage moi...

Christine

Je vote pour le maxi cosi jusqu'à 6 mois et la poussette-canne après qui est plus pratique, légère et non encombrante mais fortement déconseillée aux nourrissons qui ne tiennent pas assis (danger pour leur dos).
Ayant fait l'étude comparative sur deux cas moi aussi, sans hésiter vive la péridurale !!!
Courage pour la fin de ta grossesse !

Satsuki

Merci pour les conseils et les encouragements, ça fait du bien. Finalement, nous avons survécu à l'achat de la poussette, nous sommes donc sur la bonne voie… 
Stéfanie, cesse de narguer les pôvres citadines avec tes visites à la plage ! (Mais profites-en bien, ici, c'est quasi la mousson…)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Roses des sables 2005

  • Rose10
    Fin octobre, un rallye automobile féminin reposant sur l'orientation (carte, boussole et road-book, les GPS sont interdits) dans le sud marocain. Valouchka et moi sommes dans la voiture rouge numéro 36.