« Fin de série | Accueil | D'une semaine l'autre »

26 septembre 2008

Commentaires

mariaba

C'est marrant, je n'aimais pas relire "avant", mais il m'a suffit de devoir "pitcher" un livre que j'avais soit-disant adoré pour réaliser que je ne m'en souvenais pas très bien... ce Fred Vargas est un de mes préférés, je crois que je vais m'y replonger.
Notre future médiathèque est encore en travaux, donc la bibliothèque est fermée, et je suis ruinée ruinée, alors la relecture est une bonne solution !
Quant à ce que tu dis des libraires, j'avoue que moi j'oscille entre petit libraire de St Ouen, Fnac et Amazon, sans culpabilité aucune, et plus je lis, plus j'ai envie de lire, alors que demander de plus ?

Milky

Je suis une très grosse reliseuse, depuis toujours (est-ce que ça va de pair avec le fait de regarder 200 fois les films que j'aime ?), au point que je connais certains livres de mon adolescence quasiment par coeur.
Et dans ma bibliothèque, je ne conserve que les bouquins susceptibles d'être relus un jour ou bien déjà relus ; les autres, merci adieu !
Je te promets que ça n'empêche pas l'envie de nouvelles pages... Je crois que ça correspond plus à des phases, parfois j'ai envie d'un livre-doudou, peut-être quand c'est la tourmente à l'extérieur...

ppn

C'est dingue, une fois de plus je suis dans le même état d'esprit que toi. Ne serais-tu pas ma petite sœur cachée ? Trêve de plaisanterie, tous les livres me tombent des mains en ce moment, je commence (la liste sur mon blog ne bouge guère, tu remarqueras), je ne finis rien. Le dernier livre que j'ai lu c'est Tokyo dont j'avais entendu parler "chez toi". Il m'a marquée. Peut-être une explication ?

couac

Même phénomène chez moi ! Et ça ne fait pas non plus longtemps que je m'autorise à relire un bon vieux livre, plutôt que d'en découvrir de nouveaux.
J'ai remarqué que lorsque je suis chez mes parents, il m'est presque impossible de lire autre chose qu'un livre que j'ai déjà lu. Sinon, dans ces périodes où tout me tombe des mains, je garde un grand plaisir à lire des bandes-dessinées et des magazines.
Et je suis d'accord avec Milky, je crois qu'un livre peut servir de doudou... On sait que les personnages, l'histoire, vont réchauffer le coeur et faire voyager.

ktl

c'est vrai que relire ne me viens pas à l'esprit ou alors des nouvelles qui se grapillent plus facilement. sinon, en tant que libraire je ne juge jamais le choix d'un lecteur et last but not least, moi aussi je suis en train de lire du carl hiassen ("queue de poisson"), que c'est con mais drôle !

Milky

Couac : moi aussi c'est chez mes parents que je relis davantage...

Satsuki

Mariaba -> c'est drôle, en cherchant "Debout les morts", je me suis rendu compte que j'avais plein de Fred Vargas en double mais que celui-ci avait disparu. Du coup, je l'ai emprunté à la bibli.
Sinon, côté librairies, quand j'habitais porte de Clignancourt, j'allais chez Abdel, tout en bas du boulevard Ornano : plein de nouveautés pas chères (et parfois dédicacées : "à mon très cher ami Untel". Ouais, ben si tu savais ce qu'il en fait, de tes livres, ton très cher ami Untel !)

Milky -> je suis d'accord avec ton principe de conservation des livres, mais j'ai du mal à l'appliquer, je veux tout garder. Enfin, ça s'améliore un peu avec le temps… Et mille fois d'accord sur l'idée du livre-doudou, c'est tellement ça !

Ppn -> c'est vrai que c'est difficile d'enchaîner après certains livres… rien n'a de saveur ensuite. L'auteure de "Tokyo" en a écrit d'autres qui sont paris en poche, enfin, au moins un, mais je n'ose pas les lire, j'ai peur… d'avoir peur ! (Et après je me plains de n'avoir rien à lire ! Il faut dire que je ne me facilite pas la vie !)

Couac -> chez mes parents, je relis plutôt des BD. Le bonheur de la pile de vieux Lucky Luke/Achille Talon/Spirou au pied du lit ! Qu'est-ce que je vais bien pouvoir emporter pour le RER tout à l'heure ?

ktl -> j'aimerais bien aller dans ta librairie ! J'aime beaucoup la libraire du rayon "enfants" de ma librairie, mais les autres me font un peu peur. Je me souviens d'une librairie de Montreuil où des WC trônaient dans la vitrine, avec, en général, les livres dont tout le monde parlait à ce moment-là dedans… je trouvais ça terrifiant !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Roses des sables 2005

  • Rose10
    Fin octobre, un rallye automobile féminin reposant sur l'orientation (carte, boussole et road-book, les GPS sont interdits) dans le sud marocain. Valouchka et moi sommes dans la voiture rouge numéro 36.